L’état interne

Un état interne désigne l’état psychologique et/ou émotionnel dans lequel se situe une personne à un instant précis. C’est l’humeur du moment, l’état d’esprit.

 

L’état interne conditionne de manière très importante, notre vision du monde et par conséquent nos capacités, nos comportements, nos attitudes et les retours que l’on obtient. La plupart du temps, lorsque l’on rencontre une difficulté dans une situation, c’est dû au vecteur émotionnel. C’est-à-dire que lorsqu’on est capable de prendre du recul par rapport à une situation, tout va bien, mais quand on est « dedans », la réaction est plus forte que soi.

La PNL permet d’agir à ce niveau-là, en transformant l’émotion et par conséquent transformer le comportement.

 

Qu’est ce qui peut modifier un état interne ?

 

  • L’environnement : Notre état interne sera différent si on est enfermé ou en plein air, dans un lieu agréable ou pas.

  • Le corps, l’attitude physique: Suivant ce que nous vivons au cours de la journée, notre corps réagit. Il sera droit et fort si la journée est bonne, les épaules pourront s’abaisser, si la journée se déroule mal.
  • La pensée (VAK): Les émotions sont l’essence même de l’être humain. Les souvenirs cognitifs permettent de ressentir à nouveau des sentiments, même longtemps après. Lorsque les souvenirs sont très précis, ils permettent lors d’un mauvais moment de ressentir de belles émotions en y repensant. On peut ainsi modifier son état d’esprit et son état d’âme grâce aux souvenirs cognitifs.

Nous comprenons maintenant que les choses n’ont pas besoin d’exister, au moment présent, pour modifier notre état interne. Ce qui veut dire, que l’on peut modifier son état interne à la demande.

Les processus

Le corps réagit également à cet état interne et par conséquent à notre comportement.

Notre cerveau sélectionne pour nous les bonnes informations dont nous avons besoin, mais l’état émotionnel influence cette sélection. Face à une même situation, notre réaction et notre comportement sera différent en fonction de notre état interne. C’est ce que l’on appelle le processus de sélection.

Un autre élément qui va jouer dans l’identification de l’état interne et sa modification, c’est le processus de distorsion. Pour mieux comprendre une réalité qui nous est présentée, nous allons la comparer à ce que nous connaissons déjà. C’est-à-dire qu’au fur et à mesure que notre interlocuteur nous raconte une anecdote, nous allons l’imaginer en l’adaptant à ce que nous avons nous-même déjà vécu. Nous vivons SON histoire à travers NOS références antérieures, ce qui donne une réalité qui est la nôtre et non la sienne.

Le troisième processus des états internes est le processus de généralisation. Le cerveau adore le confort, et donc dès qu’il aura relié un comportement à une situation, il va toujours garder ce comportement comme étant l’unique.

Par exemple, nous allons toujours chercher à nous garer à la même place de parking, ou suivre toujours le même trajet pour aller travailler, ou encore partir du principe que si la réponse à une question a été négative, inutile de reposer la question, elle sera toujours négative.

Plus l’état interne est important, plus ces filtres vont être présents.

L’impact de l’état interne sur les résultats.

Nous avons vu que nos pensées influent sur notre état interne, notre état interne influe sur notre comportement, et notre comportement va donner le résultat.

Si nous avons une pensée positive quant à notre capacité de faire quelque chose, une perception de nous-même comme étant capable d’agir face à une situation, nous allons entrainer un sentiment de confiance à l’égard de notre capacité. Ce sentiment de confiance vient impacter notre état émotionnel qui obligatoirement génère du positif et enclenche instinctivement une stratégie ou un comportement de créativité par rapport à la situation. Cette stratégie créatrice et positive va conditionner le résultat, la réussite.

Tout ce process va se renforcer, au fil du temps, en s’obligeant à avoir des pensées positives.

Si par contre nous avons un sentiment négatif dans un domaine, nous allons impacter notre état interne avec des doutes, du stress, de la peur, et toutes ces émotions vont générer des comportements de retrait, de stagnation. Par conséquent, la stratégie mis en place à ce moment-là sera plutôt négative et conditionnera également le résultat qui ne sera bien évidemment pas celui que l’on aurait souhaité.

CONCLUSION

Pour que votre état interne soit un levier puissant vers la réussite et le succès, il vous faudra passer par trois étapes :

  • Apprendre à retrouver un état interne positif
  • Modifier l’état interne à volonté
  • Choisir l’état interne indispensable dans chaque situation.