L’Ennéagramme, l’étude du comportement humain

L’ennéagramme c’est un système d’étude de la personnalité qui permet d’apprendre à se connaitre soi-même et apprendre à connaitre les autres.

Il décrit les généralités psychologiques humaines ainsi que les particularités que nous avons en nous.

 

Composé de deux mots grecs « Ennea » qui est le chiffre neuf et « gramma » qui signifie figure, il nous apprend les lois de la psyché.

 

L’ennéagramme est donc un « tout » représenté visuellement par un cercle (le monde) sur lequel viennent se positionner 9 profils différents représentant les 9 profils de l’être humain.

 

 

Dire de quelqu’un qu’il est de type 1 ou 2 etc…, ce n’est pas « l’enfermer » dans un profil, c’est dire que sa nature première, sa sensibilité, ses comportements sont dominés par un type 1 ou 2 ou 3 etc… Cependant, chaque type de profil est influencé par les « ailes » qui sont l’intégration ou la désintégration des autres profils de l’ennéagramme.

 

Il n’y a pas de bon ou mauvais profil et pour chacun d’entre eux, il existe trois niveaux sur lesquels nous oscillons régulièrement ; le niveau sain, le moyen et le malsain.

 

Lorsque le profil dominant se situe au niveau sain, alors il est pleinement en phase avec lui-même, il est connecté à sa vérité. Il est dans une relation à l’environnement très harmonieuse. Il est dans l’intégration, c’est-à-dire qu’il a compris comment il fonctionne et manifeste les aspects les plus positifs de son type.

 

Au niveau moyen c’est le moment où il rentre dans un enjeu psychologique, il est en mode « compétition », du genre « comment l’autre me perçoit » et il va développer différentes formes de comportements, en fonction de son profil, afin d’être aimé et de retrouver un équilibre.

 

Au niveau malsain, le profil est tellement dans la compétition psychologique qu’il est animé par la peur. La peur de ne pas être parfait, de ne pas assez aider, de ne pas réussir, etc… Cela engendre des comportements négatifs, voire pour certains profils, de la violence verbale et/ou physique.

 

Il faut savoir que même si nous avons un profil prédominant, nous avons les 9 à l’intérieur de nous et suivant les situations que nous vivons, nous allons aligner des comportements de profils différents à notre profil dominant. Les neufs étant reliés par des « canaux énergétiques ».

 

La Structure de l’ennéagramme : Les profils

 

De manière très synthétique

  • Le perfectionniste est essentiellement dans la forme et dans la loi.
  • L’altruiste est dans la relation humaine, le lien
  • Le battant est dans l’action individuelle et la réussite
  • Le romantique est dans l’émotion excessive, la sensibilité, la création
  • L’observateur est en quête d’apprentissage
  • Le loyal est dans l’action collective, dans l’organisation collective
  • L’épicurien est dans le profit personnel
  • Le protecteur est dans les principes, c’est souvent un leader
  • Le Médiateur est dans l’harmonie, dans la réunification.

 

De ce fait, pour se sentir aimé, chaque profil cherchera à :

 

S’il est du type :

    1. Etre parfait
    2. Aider
    3. Réussir
    4. Etre différent
    5. Comprendre le bon
    6. S’entourer de gens
    7. Profiter de la vie
    8. Avoir le contrôle
    9. Etre toujours dans l’harmonie

 

Les grandes peurs des profils

 

  • Le perfectionniste a peur d’être critiqué, d’être pris en faute. En état de stress, le 1 devient très pointilleux sur les détails. Tout doit être parfait. Cela peut aller jusqu’aux tocs. Dans son système à lui, le 1 ne peut concevoir de se détendre tant que tout n’est pas rangé à sa place ou que tout le travail qu’il doit faire n’est pas fini.

Le 1 adore améliorer les choses, les rendre parfaites, il a un vrai talent pour ça. Le 1 est pleinement dans la zone saine, lorsque son environnement le satisfait.

 

  • L’altruiste a peur d’être rejeté. De ce fait il ne sait pas dire non aux autres même si cela le pénalise. Il pense qu’en refusant quelque chose à quelqu’un, ce dernier va le rejeter.

Au meilleur de lui-même, c’est-à-dire dans la phase « saine », l’altruiste est à l’écoute des autres. Il a le désir d’aider son prochain, car cela lui procure également du bien-être. Il est dans le don de lui-même.

 

  • Le battant a peur de l’échec et du regard des autres sur ce qu’il considère comme sa valeur. Son désir le plus profond est de réussir et surtout aux yeux des autres.

Il se défini beaucoup à travers son entourage, tant dans ses résultats positifs que négatifs. Son principal objectif est la réussite personnelle et sociale.

 

  • L’amoureux a peur de ne pas être reconnu à travers son originalité. Il lui est insupportable de penser qu’il est banal ou comme tout le monde. Il va donc chercher constamment à être original et à exister à travers cette différence. Le 4 adore la beauté, la créativité. Il est souvent dans l’excès tant positif que négatif.

 

  • L’observateur, quant à lui, a peur de la perte de repères, de manquer de connaissances, d’avoir un cadre déstructuré. Son besoin de comprendre est obsessionnel, quitte à s’écarter des autres pour mieux apprendre. Seule la connaissance est importante à ses yeux.

 

  • Le loyal a une grande peur de se retrouver seul, ne pas faire partie d’un groupe, d’une équipe, d’une association, d’un clan, etc… Il est tellement accès sur le bien d’un groupe, qu’il ne sait plus rien faire pour lui-même. Il a besoin de liens sociaux très forts. Il aime être entouré, recevoir, construire en équipe.

 

  • L’épicurien a peur de souffrir à cause du manque. Pour éviter cette souffrance, il va profiter au maximum de tout ce qu’il peut pouvant aller jusqu’à la « gloutonnerie ». Dans son paroxysme malsain il est totalement insatisfait de tout, rien n’est assez bien pour lui, il n’est pas traité aussi bien qu’il le faudrait. Il va donc dénigrer tout son environnement. Lorsqu’il est euphorique, il va acheter à outrance, manger à outrance, etc…

 

  • Le protecteur a peur d’être dépendant, de perdre le contrôle. Lorsqu’il est dans sa phase d’insécurité, sa manière de réagir est d’imposer sa loi. Le 8 doit régner. Si vous êtes avec lui, il vous protège de tout et de tout le monde. Il n’hésite aucunement devant la confrontation. Cependant si un proche le trompe, le 8 peut s’avérer redoutable et destructeur.

 

  • Le négociateur redoute le conflit et la division. Face aux problèmes il peut être dans le déni, se couper de la conscience des difficultés. Quoi qu’il arrive il essaie d’être toujours dans l’harmonie et refuse d’accepter la réalité. Dans son insécurité profonde, le 9 est incapable de construire quelque chose. Pour revenir à la réalité il lui faudra éveiller sa conscience sans quoi il n’obtiendra jamais rien.

 

 

Les dynamiques intérieures des profils

 

Sur ce schéma, les flèches indiquent la voie de désintégration, c’est-à-dire nos zones d’ombre.

 

Que veut dire la voie de désintégration ?

 

La voie de désintégration c’est la tendance qu’un profil va adopter lorsqu’il ira mal.

Par exemple, le 4, lorsqu’il sera dans sa phase malsaine, aura tendance à s’accaparer les mauvais comportements du 2. Le 6 prendra ceux du 3, le 7 ceux du 1, etc…

A contrario, pour « grandir » le profil 4 aura tendance à prendre « la lumière » du 1, le 6 adoptera celle du 9, le 7 celle du 5.

 

Si vous souhaitez apprendre l’ennéagramme de manière approfondie, je vous invite à vous inscrire aux « ateliers/formations » en cliquant juste ici.